Étiquettes

, , , ,

Dès notre arrivée, nous avons été invités dans la famille pour les repas, le chouchoutage total. Daniel est le dernier de la fraterie et ça se voit…Mais bon, il a bien fallu que l’on fasse nos propres réserves, et que j’aille en courses. Cécilia m’a prise en main jeudi matin pour cette première sortie. Nous sommes donc allées à la feria, parce qu’ici on a plus tendance à aller chercher ce que l’on veut dans le bon magasin ou chez le producteur qu’au supermarché. A la feria donc, nous sommes allées acheter fruits et légumes. Cécilia était la star du jour avec sa cugnada francesa. Ici on achète en gros, c’est meilleur marché, et on s’arrange pour partager ensuite avec les voisines.

Un petit tour à la boucherie ensuite pour acheter la palomita du soir. C’est un morceau de boeuf qui se trouve dans la cuisse, super tendre, mais je ne crois pas qu’on le trouve dans les boucheries européennes, la manière de couper l’animal n’étant pas la même. L’étal donnerait des sueurs froides à n’importe quel nutritionniste étant donné la quantité de gras par morceau. Mais y’a pas de secret, c’est ça qui est bon, surtout une fois que la graisse a été imbibée de sel et grillée sur les braises. Comment ça c’est pas digeste (ou cancérigène, ou autre chose de chez nous…) ?

Enfin le supermarché pour tout ce qui est de consommation courante, pâtes, riz, pain, etc…Va falloir s’habituer aux marques d’ici, et surtout aux prix. Pas évident pour nous, bien entendu tout est meilleur marché, mais on devra se mettre en tête quelques valeurs repères…Pas facile dans ce pays à l’inflation souvent galopante…

Publicités