Mots-clefs

, , , ,

Nous avons rendez-vous avec le transporteur à 10h. Malgré la traversée d’une ville de 10 millions d’habitants, nous sommes presque à l’heure, 5 min de retard. Autant dire que nous sommes en avance pour les moeurs argentines. Nous discutons avec celui qui est en charge de notre dossier et nous partons pour l’EMBA, qui s’occupe de l’entrée des biens non accompagnés.

Sur place à 10h30, il y a environ 7-8 personnes devant nous. On se dit que ça devrait aller assez vite. Grave erreur, nous attendrons pendant plus de 7 heures !!! Heureusement nous faisons la connaissance de plusieurs personnes avec de beaux projets de voyages. Les deux familles sont là pour récupérer des camping-cars arrivés par bateau.

Stéphanie et Olivier sont venus avec leurs enfants Robin et Lola avec le tour des Amériques en ligne de mire. Ils sont partis pour 18 mois de voyage en famille. Les enfants suivront les cours par le CNED, ce qui fera bosser un peu les parents.

Eugénie et Damien partent avec leurs enfants Amaury et Valentin pour deux ans autour du monde. Après l’Amérique latine, ce sera l’Australie puis l’Asie. Bravo à tous pour ces superbes défis !

Nous avons bien le temps de papoter pendant que nous attendons tous ensemble. Ils passeront juste avant nous, mais ils vont s’en voir aussi car il leur manque une photocopie et la photocopieuse ne marche pas. De notre côté c’est à peine mieux, on nous refuse le tampon de sortie de douane, à moins que l’on n’accepte de discuter d’un pot-de-vin. Complètement prohibitif et hors de propos, tout est en règle !!! Nous partons furieux pour essayer d’arranger ça avec d’autres bureaux administratifs.

Journée perdue (mis à part pour les rencontres du jour), et une grosse hargne contre le système argentin. On verra demain…

Publicités