Mots-clefs

, , ,

Ca y est, le moment tant attendu est arrivé. Après bien des déboires à Buenos Aires, notre container est enfin venu devant chez nous. Depuis 16h hier nous sommes donc dans les cartons. Des employés de la bodega sont venus nous donner un coup de main pour le décharger, et ensuite on s’est mis à l’oeuvre. Aude qui est partie en Nouvelle-Calédonie m’avait prévenue, on allait de poser plein de questions au déballage. Effectivement, pourquoi a t’on pris tout ça ? Et pourtant on a trié sévèrement lors du remplissage.

Quel plaisir cependant d’être maintenant vraiment chez nous. Il nous reste encore quelques cartons à déballer, mais la plupart des pièces sont aménagées et en ordre. Notre chambre, les salles de bains, la cuisine et bien sûr la chambre d’amis (tous ceux qui nous ont promis de venir, prenez le comme un message absolument pas caché!). Les premiers à en profiter selon notre agenda seront Claude et Isabelle (et oui, maintenant ils devront passer par les 3 maisons de San Rafael), puis David et Nora en janvier. Pour les autres, vous voyez, on a de la dispo !

C’était un peu Noël avant l’heure avec toutes ces choses qui nous sont revenues. Rien ne s’est cassé, même pas un verre ! Je suis assez fière de ma technique d’emballage, en cas de disette je pourrai toujours me reconvertir. Les seules pertes à déplorer sont un pot de gingembre confit qui s’est ouvert (mais au moins ça sentait bon dans tout le carton) et une bouteille d’huile qui a un peu fuit. Pas grand chose en somme sur deux tonnes de matériel.

Je n’aurais jamais cru que je dirai ça un jour, mais quel plaisir de retrouver aspirateur, serpillère et machine à laver. Non, non, papa, maman, vous ne rêvez pas, c’est bien votre fille qui écrit ça. Petit coup de chaud sur la première machine qui a eu pas mal de ratés, mais là ça roule ! Et tout sèche tellement vite ici. Les belles-soeurs vont être contentes, c’est la fin du tournus entre lessive et squattage d’étendage.

Nous partons demain pour 4 jours dans la région de Mendoza, et nous terminerons notre eménagement dimanche. Il faudra bien une bonne soirée empanadas pour fêter ça !

Au fait, sur la porte de notre container parti de Genève, nous avons retrouvé ceci. Nous soupçonnons dans l’ordre : Arnaud (grand) puis Stéphane…On a juste ?

Porte du container...

Porte du container...

Publicités