Mots-clefs

, , ,

Hier soir nous avons récupéré Sandra Blaeser à la gare routière. Amie de Stéphane, ils ont décidé de se retrouver à San Rafael pour profiter de la région ensemble.

Après le petit-déjeuner nous partons en direction de la cordillère des Andes en passant devant les salines de Malargue.

Les salines de Malargue

Les salines de Malargue

Sur le chemin de la célèbre station de ski Las Leñas nous quittons la route pour emprunter une piste qui entre dans la vallée andine du fleuve Atuel. Nous arrivons alors aux thermes du Sosneado. La silhouette fantomatique de l’ancien hôtel abandonné domine deux bassins thermaux.

Hôtel des thermes du Sosneado

Hôtel des thermes du Sosneado

L’un est presque naturel et l’autre est un vestige en pierre de cette station autrefois réputée.

Bassin naturel

Bassin naturel

Bassin de pierre

Bassin de pierre

Les sources les plus chaudes jaillissent dans le bassin naturel pour ensuite se déverser dans la piscine artificielle. Vu le vent qui souffle dans la vallée, nous mettons les maillots de bain pour nous plonger dans l’eau la plus chaude, à 32°C. Le paysage somptueux qui nous entoure rend cette baignade irréelle. Les sommets enneigés culminant à plus de 3500 mètres nous dominent de toute leur grandeur.

Sommets enneigés

Sommets enneigés

Après le bain souffré nous dégustons quelques empanadas accompagnées d’un verre de vin Jean Rivier bien sûr. Nous reprenons ensuite la piste pour ressortir de la vallée. Arrivés à la route que nous avions laissée auparavant, nous partons pour las Leñas, la station de ski de la région. Nous faisons une halte dans un puesto à l’entrée de cette nouvelle vallée pour commander un chivito qui sera préparé pour notre retour. Après un tour de la propriété et quelques photos nous remontons la vallée qui nous offre un splendide paysage coloré. Les montagnes argentines sont riches en minerai, c’est ce qui leur donne ces couleurs surréalistes.

Le cerro Leñas

Le cerro Leñas

La station présente une atmosphère particulière de ville abandonnée. Nous continuons la montée sur une piste en direction du Valle Hermoso, mais nous serons arrêtés dans notre élan par les restes de neige qui nous barrent le chemin. C’est l’occasion de quelques rires dans la neige quelques heures seulement après des bains thermaux. Au retour, comme convenu nous nous arrêtons au puesto où le chevreau chauffe encore dans le four à bois. Les effluves invitent à se mettre à table, et nous dégustons l’animal sous un ciel rempli d’étoiles. Après le repas, nous profitons du spectacle céleste et nous comptons les étoiles filantes. Au retour nous déposons Stéphane et Sandra aux cabañas pour un repos bien mérité.

www.condoraventura.com

Publicités