Mots-clefs

, , ,

Ça y est, nous avons enfin pu refaire une sortie en canoë. Après les avoir attendu longtemps pendant leur voyage en container, puis s’être interdit d’en profiter tant que l’aménagement de la maison n’était pas terminé, nous sommes finalement partis faire un tour avec la famille de Charles-Edmond. Nous avons chargé les deux voitures, et direction le Valle Grande. Vous remarquerez que même Ruana était de la partie.

Bien chargés

Bien chargés

Une fois sur place, nous avons du négocier avec le club du lac pour qu’il nous laisse accéder à l’eau sans payer. La plage et le parking ne nous intéressaient pas, nous voulions juste mettre les bateaux et le chien à l’eau. Comme nous sommes encore en basse-saison, il nous a laissé entrer et ressortir directement.

Une fois tous installés, nous sommes partis tant bien que mal pour trouver une plage ou tout du moins un espace plus tranquille. Il faut dire que nous étions 7 plus un chien pour un total de 4,5 places dans les bateaux. Il en fallait plus pour nous décourager, surtout que Maguy avait un petit flotteur gonflable.

Maguy et Ruana

Maguy et Ruana

Daniel a donc pris Florencia dans son kayak, Sofía dans celui que Yann nous a donné lors de notre départ, Ched, Luciana et moi étions dans le mien, Maguy sur son flotteur attaché au bateau, et Ruana qui nageait à côté.

Daniel, Sofia et Florencia

Daniel, Sofía et Florencia

Pour ceux qui se souviennent de mon « bon-cadeau » d’anniversaire cette année, il s’agissait d’un grand canoë. Et pour couronner le tout, il y avait un chien sur la photo, qui sera en fait un petit de la première portée de Ruana (qui n’est pas encore en route, mais ça va venir). Du coup on a tenté la mise en situation pour voir si ça marche.

Ruana en bateau

Ruana en bateau

Le problème, c’est que quand elle voit quelque chose qui l’intéresse elle n’hésite pas à aller voir ce que c’est. D’où un sacré tangage du bateau du à l’impulsion, et ensuite on a du mal à la faire remonter à bord. Mais on trouvera bien un moyen à la longue.

Départ en chasse

Départ en chasse

Tout le monde a bien profité des bateaux, et Daniel a donné ses premiers cours d’esquimautage à Sofía et Ched. On retentera l’affaire en piscine, c’est vrai que c’est loin d’être évident. De mon côté c’est beaucoup plus facile, comme le mien n’est pas fermé, la question ne se pose même pas.

Ched

Ched

Je suis partie jusqu’au Submarino, le rocher du milieu du lac. Une fois arrivée j’ai trouvé qu’il était finalement drôlement loin de l’endroit où l’on s’était arrêtés surtout qu’il me restait à faire le retour. Mais le vent m’a aidée, quand il souffle dans le dos c’est plus simple. A cette époque on ne manque pas d’espace pour s’amuser, et on n’était pas ennuyés par les autres.

Terrain de jeux

Terrain de jeux

Toutes dans le même bateau

Toutes dans le même bateau

Luciana y Lopi

Luciana y Lopi

Sur cette dernière photo, Jean-Philippe, je t’assure qu’il n’y a aucune retouche sur Photoshop, malgré mon passage dans un bureau de graphistes. Tout du naturel…

Après tant d’efforts, nous avons rechargé tout le monde dans, sur, ou derrière les bateaux et nous sommes retournés au club pour charger les voitures. Tant d’émotions ont pas mal fatigué Ruana qui a trouvé un moyen moins usant pour nous suivre. A trois adultes dans le Malibu XL il ne restait plus de place pour elle, la pauvre. Merci toutefois de ne pas appeler la SPA…

Ruana fatigue au retour

Ruana fatigue au retour

Ce qui est sûr, c’est qu’elle aura dormi aussi bien que nous ce soir là, après une soirée pizzas a la parilla chez Ched.

Publicités