Étiquettes

, ,

C’est la phrase que je n’arrive pas à sortir de moi-même, jusqu’à ce que quelqu’un la dise. En effet, pour moi souhaiter bonne année par 35°C ça relève du défi quotidien. Je n’y suis pas, pour moi nouvel an c’est ce que je vois en ce moment en parcourant les journaux français sur le net, c’est à dire le froid, la neige, et des gens en doudoune. Déjà pour Noël ce n’était pas évident. Dans les magasins tout le monde nous souhaitait plein de felicidades, mais l’asado avec glace au bord de la piscine ne ressemble en rien au saumon fumé/filet de boeuf-sauce aux morilles de chez mes parents…

Ici tout le monde est en short, et le plus gros problème que nous avons à la maison ce ne sont pas les pics de consommation pour le chauffage, mais plutôt le jonglage entre les températures intérieures et extérieures pour savoir quand ouvrir la fenêtre. Le froid polaire c’est pas pour tout de suite. Là c’est plutôt l’ambiance Dakar qui rode, avec l’arrivée des premiers concurrents demain aux alentours de 15h. Ce serait bien qu’ils ne prennent pas la grêle…

Publicités