Étiquettes

, , , ,

L’environnement du refuge Tricahue est une véritable invitation à la rando, aussi nous ne résistons pas à une sortie avant de partir. Nicolas aurait bien résisté de son côté, mais on ne lui en a pas laissé l’occasion. Betty nous a expliqué comment effectuer le plus petit trek du coin, et Bagan le chien devait nous accompagner. Nous ne l’avons pas trouvé avant de partir, il était certainement parti en excursion de son côté, c’est donc tous les 4 que nous nous sommes mis en marche.

Petite rando dans le parc Tricahue

Petite rando dans le parc Tricahue

Malgré l’effort à fournir, Nicolas a fini par reconnaître que la balade en valait la peine.

Là aussi c'est drôlement froid ! Mais on s'y est tous mis !

Là aussi c'est drôlement froid ! Mais on s'y est tous mis !

Au retour, nous repartons avec nos provisions en direction de l’Argentine. Comme convenu à l’aller, nous souhaitons passer la nuit sur ces splendides plages de la Laguna del Maule. De nouveau sur le chemin il est difficile de rouler d’un trait tant l’envie de découvrir ces superbes endroits est grande.

Au bord de la rivière qui sort de la Laguna

Au bord de la rivière qui sort de la Laguna

Nous trouvons une plage à notre goût (donc vide) et nous montons le camp avec la tente « base » que nous avions reçue à notre départ. Heureusement que nous l’avions, elle nous a permis de manger au chaud et à l’abri du vent. Parce qu’il faut bien avouer qu’à plus de 2000 m, il ne fait pas très chaud à la tombée de la nuit !

Notre campement

Notre campement

Fait pas chaud !

Fait pas chaud !

Publicités