Mots-clefs

, , , , ,

Toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit, et notre escapade en Europe ne déroge pas à la règle. Aujourd’hui nous repartons pour l’Argentine, avec un voyage qui s’annonce un peu longuet.

Afin de rogner sur le prix du billet d’avion, nous avons choisi un vol Aerolineas Argentinas de Madrid à Mendoza. Nous lui avons ajouté un vol Easyjet de Genève à Madrid avec un jour de marge pour parer aux éventuels problèmes de retards de bagages ou autres réjouissances du style. Je nous avais réservé un hôtel proche de l’aéroport qui a parfaitement fait l’affaire vu le superbe temps que nous avons eu pendant l’escale. 30h d’attente dont 25 de pluie, autant dire que l’on n’a pas vraiment chercher à visiter la ville.

Le soir à 22h, embarquement pour Buenos Aires, escale obligatoire pour entrer dans le pays. Nous avons eu de la chance, l’avion était très peu occupé, et nous avons pu nous étaler sur une rangée de 4 sièges juste pour nous. C’est donc parfaitement reposés que nous sommes arrivés à 5h du matin à Buenos Aires.

Nous avons alors découvert que la compagnie ne payait pas le transfert d’un aéroport à l’autre (distants tout de même de près de 60 km). Comme notre vol pour Mendoza ne décollait pas avant 12h30, nous sommes allés patienter chez Marta, où nous avons débarqué à 6h50. Heureusement qu’ils sont matinaux…

Après le dernier vol, arrivés à Mendoza, Marcel est venus nous chercher. Nous avons attendu la fin de la journée en passant chez Pablo puis chez Sofia, et à 19h30 nous avons récupéré Nicolas qui sortait de la fac. De retour à San Rafael 2h plus tard, c’est avec un bon asado que nous sommes acueillis avant de rentrer à la maison.

C’est maintenant officiellement parti pour la construction de notre 2e projet professionnel, dont je vous parlerai bientôt ici !

Publicités