Ce matin nous sommes allés voir notre terrain avec une ingénieure agronome. Nous devions définir quelle sera l’ampleur du travail de taille des arbres que nous aurons à faire. Bonne surprise, ce n’est pas aussi important que ce que nous pensions au début.

L’essentiel pour nous est qu’aucune branche ne tombe sur nos futurs clients. Nous allons travailler pour la majorité avec des eucalyptus, qui sont des arbres qui s' »autotaillent ». C’est à dire qu’ils se débarrassent seuls des branches en surnombre ou de celles qui deviennent faiblichonnes. Un peu traître comme comportement. L’un d’entre eux avait d’ailleurs une branche de moins que lors d’une photographie que nous avions prise en novembre.

Le seul problème est que nous avons 3 arbres malades, mais d’une pathologie qui évolue très lentement et n’implique pas la mort de l’arbre. Elle n’est pas non plus contagieuse, sauf en utilisant le même outil de coupe pour deux arbres sans désinfection entre les opérations. Il suffit donc de faire attention.

Cette fois c’est parti pour de bon, le projet est lancé et entre les visites au parc et le début de la construction, le travail ne manque pas ! Nous retournerons vendredi sur le terrain pour monter le devis final de la taille.

Daniel et María, l'ingénieure agronome

Daniel et María, l'ingénieure agronome

Publicités