Étiquettes

, , , , ,

Ce matin rebelotte, Daniel est parti tôt au Valle Grande pour diriger les travaux de la pelle mécanique. C’est aujourd’hui le grand jour de destruction de la piscine. J’avais essayé de négocier 50-50 avec Pablo pour payer les frais de démolition, mais il n’a pas voulu. Pourtant c’est lui qui l’a construite ! M’enfin…La piscine donc, avant :

La piscine avant...

La piscine avant...

Talaaaaa ! Premier coup de pelle :

Premier coup de pelle

Premier coup de pelle

Le machiniste s’est ensuite construit une petite rampe pour descendre dans le trou et achever l’ouvrage de l’intérieur (vu l’heure qu’il est je m’épate de faire des phrases pareilles) :

Dans la piscine

Dans la piscine

Lui et les chauffeurs de camions venus le rejoindre ont alors entrepris de reboucher la piscine avec les gravats du parking fait hier. Nous qui pensions devoir faire venir plus tard de la terre pour terminer de remplir le trou, nous nous sommes trompés et le trou sera finalement trop petit…Va falloir trouver une solution.

Pendant ce temps là, à San Rafael…comme on dit dans les histoires à suspense… L’avantage d’un couple, c’est que c’est multi-tâche par rapport à une personne seule, et pendant que Daniel gère la construction du parc, je donne des cours de français à l’Alliance Française de la ville. Et aujourd’hui, j’ai gagné le pompon.

Avec Sabine (prof de l’Alliance qui s’occupe de moi pour mes débuts), nous avons confirmé aux élèves qu’il n’auraient pas cours lundi, jour de fête nationale. Ce à quoi Rodrigo a répondu qu’il était extrêmement patriote car ce serait aussi le jour de son anniversaire. Nous étions tous ravis de l’apprendre, surtout qu’il travaille à la champañera de la ville, nous avons sauté sur l’occasion pour lui demander d’apporter une bouteille de champagne pour fêter l’évènement. Et là, pof , Sabine leur dit que je suis moi aussi très patriote, surtout pour une étrangère (chuuut, mais chuuuut). Et bien voilà, mercredi prochain va falloir que je fasse un gâteau au chocolat…

Publicités