Mots-clefs

, , , , ,

Ce matin je suis partie avec Daniel pour le Valle Grande, pour voir où on en était. Alors la piscine, qui en était une hier encore, ressemble désormais à ça :

Piscine aujourd'hui

Piscine aujourd'hui

Y’a pas à tortiller, la machine avance drôlement vite. Même le contre-maître pensait y passer une journée, 2 heures à peine lui auront suffit hier. Elle se remplit donc des gravats du parking et des barbecues que Julio a détruit, mais elle se remplit trop vite. L’idée est finalement apparue aujourd’hui, nous allons profiter de la terre pour ériger une sorte de clôture du terrain dans un des coins sur lesquels nous n’aurons que très peu de contrôle.

Les chiennes du terrain sont passées en tenue de camouflage dans le canal à sec, on ne sait jamais, d’ici qu’on essaie de les mettre dans la piscine aussi.

Les bêtes en camouflage

Les bêtes en camouflage

Un arbre nous faisait pas mal de souci, infecté qu’il était par une maladie au nom barbare que nous résumerons ici par cancer végétal. Nous nous demandions si nous allions le laisser dans un but didactique (vu que la maladie ne se transmet pas d’un arbre à l’autre sans un outil porteur), ou si nous l’arrachions tout de même. La pelle mécanique a inspiré Daniel, qui est allé demander à Marcos de « pousser » le tronc…Spéciale dédicace pour Stephen qui comprendra…

Eucalyptus pas bien dans ses feuilles

Eucalyptus pas bien dans ses feuilles

En deux temps trois mouvement l’affaire était pliée. Comme on dit…

...ça, c'est fait !

...ça, c'est fait !

Plus rien ne laisse penser qu’il y avait là un arbre. La machine est repassée 3 fois sur le trou, a tassé tout ça, et voilà !

À l’heure du maté, Daniel a pu piloter la bête. Et a allègrement fait un trou d’un mètre dans le sol, parce qu’avec cet engin, on soulève jusqu’à 3 tonnes les doigts dans le nez. Alors forcément quelques petits quintaux de terre, ça ne lui fait pas peur. Celui qui prend peur, c’est Marcos, le machiniste, qui s’inquiète à chaque fois qu’il voit Daniel regarder un obstacle avec envie…

Daniel aux commandes

Daniel aux commandes

De mon côté, j’ai eu le droit de faire un petit tour sur la machine.

Un petit tour avant de rentrer

Un petit tour avant de rentrer

Mais bon, comme on n’est pas que des brutes, il faut quand même que je vous montre comment ce sera un coucher de soleil chez nous quand on habitera au bord de la rivière.

Au bord de l'Atuel

Au bord de l'Atuel

Reflet dans le fleuve

Reflet dans le fleuve

Publicités