Mots-clefs

, ,

Pas très original comme titre…Mais tellement d’actualité ! La corvée de feuilles c’est…comment dire…Je pense qu’au Panthéon des tâches de la maison ça surpasse le repassage. Et ce n’est pas Alba qui va me contredire.

Dans le genre non-gratifiant, on touche au sommet. Parce que bien sûr la loi de Murphy s’applique. C’est à dire qu’il fait beau, je décide de sortir balayer mes feuilles. Et bien dans les 4 minutes généralement le vent commence à souffler. Une fois que tout est enfin pas trop mal bien rangé et aplati dans des sacs poubelle, le plaisir d’avoir son petit carré de pelouse impeccable dure bien souvent moins d’une heure. Parce que du à l’hiver tardif, les feuilles des deux arbres qui sont devant la maison s’accrochent vaillamment aux branches et ne tombent qu’au compte-goutte. Et surtout quand j’ai fini de balayer.

Je suis parfois la honte de mon pâté de maisons. Le voisin de gauche est parfois un peu lent à la détente, mais généralement il balaie avant moi quand même. La voisine de droite quant à elle sort religieusement chaque matin ramasser les feuilles son petit lopin de trottoir. Sur le pâté de maisons suivant, c’est celui du coin le mauvais élève, et pire que moi encore ! Youhou !

D’ailleurs va falloir que j’y aille, parce que de nouveau ça s’accumule. Et je suis certaine que le vent dominant fait exprès de reposser les feuilles derrière notre grille…

Publicités