Mots-clefs

, , , ,

De nouveau, pour avoir déjà fait le tour de la péninsule avec une excursion, je sais qu’il vaut mieux louer une voiture et y aller tout seul. De retour donc dès le matin sur les pistes de la presqu’île, nous laissons Puerto Piramides à notre droite pour continuer vers Punta Delgada.

Toute la péninsule est très aride, cependant une faune variée s’y est adaptée. Nous avons vu des maras, un renard, plusieurs choiques, des martinetas, et bien sûr une faune marine incroyable, entre mammifères et oiseaux de mer.

Un choique avec ses petits

Un choique avec ses petits

Un choique tout seul

Un choique tout seul

Les choiques sont des animaux aux mœurs amusantes. Au moment des petits, les femelles laissent leurs œufs dans le nid d’un mâle, n’importe lequel. Et plusieurs femelles peuvent choisir le même nid. Ce qui explique que nous voyons des mâles suivis par une ribambelle de poussins. Une fois leur « forfait » accompli, les femelles disparaissent et laissent les petiots aux soins des mâles…

En traversant la péninsule nous passons à proximité des deux salines de l’île. Ces deux dépressions s’enfoncent plusieurs mètres en-dessous du niveau de la mer.

Salina chica

Salina chica

Un peu plus loin, c’est donc Punta Delgada et sa colonie d’éléphants de mer. Il y a quelques jeunes en ce moment, et des adultes se préparant pour la saison des amours.

Lobos marinos à Punta Delgada

Lobos marinos à Punta Delgada

Falaises de Punta Delgada

Falaises de Punta Delgada

En poursuivant la route, nous passerons par Caleta Valdez. C’est il paraît le meilleur endroit pour voir des orques. A chaque fois que je viens on me dit « ah mais justement on en a vu hier! » Ça n’a pas manqué…Mais on n’en a toujours pas vu…

Martinetas

Martinetas

Petit lézard coloré

Petit lézard coloré

Contrairement aux autres oiseaux marins, les cormorans ne disposent pas de la glande de graisse située à l’arrière pour recouvrir leurs plumes d’imperméabilisant. Cette carence le contraint donc à se sécher les plumes au soleil après chaque bain.

Un cormoran au séchage

Un cormoran au séchage

J’ai pris un sacré nombre de photos presque toutes identiques pour arriver à un cliché qui n’est toujours pas ce que je veux. Un des protagonistes n’est pas difficile à saisir, un éléphant de mer ne se déplaçant pas bien vite. Par contre un pétrel c’est une autre histoire. Bref, sur ma photo, mon pétrel est à droite quand je l’aurais voulu à gauche, mais tant pis…

Pétrel avec un éléphant de mer

Pétrel avec un éléphant de mer

Sur le parking de Punta Norte, notre dernière étape sur la péninsule, nous avons trouvé un peludo (sorte de tatou) pas farouche pour deux sous.

Un peludo se promène sur le parking

Un peludo se promène sur le parking

Au retour nous nous sommes arrêtés sur le mirador que nous avions visité lors de l’excursion pour voir les baleines. Aucun cétacé à l’horizon ce jour-là…Par contre une petite otarie se baignait dans le coin. Sur une photo avec des éléphants de mer, on se rend bien compte de la différence entre ces deux espèces !

Une otarie qui sort du bain

Une otarie qui sort du bain

Deux otaries et un éléphant de mer

Deux otaries et un éléphant de mer

Les otaries sont capables de se mouvoir sur leurs nageoires latérales alors que l’éléphant de mer se contente de ramper par ondulations.

Publicités