Étiquettes

, , ,

Trois chiens adoptés, arrivés presque tous en même temps, et deux d’entre eux en pleine crise d’adolescence, c’est pas toujours simple.

Wayra, petite border collie (plus peut-être autre chose) n’a jamais posé de problème, mais c’est aussi la seule que nous avons eu bébé. Elle avait à peine deux mois à son arrivée, et a été élevée à la dure par les deux grands. Le seul souci serait que justement il est difficile de lui trouver une punition, les dodus l’ayant fiat souffrir pas mal à son arrivée. Je pensais d’ailleurs qu’elle ne survivrait pas ou qu’elle s’en irait. Je n’étais pas là pour séparer chaque dispute qui tournait au vinaigre, et Maípo et Canela avaient tendance à beaucoup s’acharner sur elle malgré ses couinements et postures de soumission totale. Enfin, elle a maintenant bien grandi, est insupportable avec les deux grands comme tout chiot plein de vie qui se respecte, et obéit à peu près aux ordres de base assis-couché. Elle attend aussi un ordre avant de sauter sur sa gamelle pour manger.

Canela est arrivée en prenant tout de suite l’ascendant sur Maípo, mais maintenant leurs relations ne sont plus très claires. Mâle et de surcroît plus âgé qu’elle, Maípo a l’air de vouloir reprendre la première place ces derniers temps. Elle a vite appris les bases, toujours pareil, assis-couché et on ne saute pas comme une dingue sur la gamelle. Ni sur celle qui la donne d’ailleurs. Le retour ça dépend de l’occasion. Seule dehors avec Wayra elle est parfaitement gérable. Si elle part avec Maípo investie de son rôle de gardienne, c’est cuit. Gare alors à celui qui s’aventure de nuit chez nous. En même temps, les 3 bestiaux sont là pour ça.

Maípo est arrivé deux mois avant les femelles, et est tout de suite devenu le chouchou de la maison. Mais un chouchou avec des limites tout de même, une place définie au salon, pas de canapé, pas d’accès aux chambres et un accès limité à la cuisine (genre pas quand on mange). Son souci c’est qu’il prend trop au sérieux son rôle de gardien, surtout quand je suis seule avec lui. Rien ne le fait revenir à la raison. Et quand les trois s’acharnent sur quelqu’un, c’est pas simple…J’ai donc pris contact avec Marion, une ancienne amie de classe perdue de vue depuis longtemps.

Outre le grand plaisir d’échanger sur nos loulous respectifs, elle a pu m’aider dans la gestion des gros grâce à plusieurs formations qu’elle a suivies. Même à distance les progrès sont stupéfiants. Les remises en place de Maípo portent leurs fruits, et même si on dérape encore un peu de temps à autre ça va déjà beaucoup mieux. Le travail que je dois faire sur moi-même vis à vis de lui est important, mais ça vient. En analysant ensemble les situations difficiles, nous nous sommes rendues compte que c’est moi qui « forçait » Maípo à s’investir ainsi.

Comme j’ai peur en général de sa réaction face aux étrangers, je le rappelle très vite et avec une voix qu’il ressent comme très stressée. Il en déduit que j’ai peur….mais des gens ! Alors que ce qui m’inquiète c’est ce qu’il est capable de faire. Je travaille donc mon calme et je dois dire que ces derniers temps j’ai pu moi-même accueillir deux voitures sans drame. C’est peu, mais c’est déjà un grand progrès. Généralement, si Daniel ou Julio vont au devant des visiteurs ça se passe relativement bien.

Pour ceux qui vient à proximité et qui auraient besoin d’un coup de main avec leur chien, je ne peux que recommander les services de Marion qui possède d’ailleurs deux sites internet destiné à la gent canine.

Le site Voyager avec son Chien dont le titre veut tout dire, et Dogs Enjoy sur lequel elle propose de nombreux services d’aide aux chiens et à leur maître, que ce soit au niveau de l’éducation, des activités canines, des soins ou encore de gardiennage.

Publicités