Mots-clefs

, , ,

Dans le Valle Grande de San Rafael, il est un hôtel de luxe appelé Hotel Valle Grande Resort. C’est joli, propret, il y a un restaurant au nom français, une belle piscine au bord de la rivière, une réception avec un grand comptoir et du marbre partout, un salon rempli de canapés dodus, 3 ou 4 étoiles au-dessus de la porte…Bref, ça le fait….

Enfin, tout dépend du moment de la visite. J’avais entendu parler de leur façon toute personnelle de traiter les eaux usées, mais je suis naïve, innocente et avec un minimum de conscience écologique donc je ne croyais pas tout ce qu’on racontait sur ce grand méchant loup du cañon. Lors des premières sorties pour présenter le parc-aventure avec Julio, nous ratissions la vallée de long en large (enfin surtout en long, parce que ce n’est pas très large) et nous sommes passés par l’hôtel. Les ventilateurs tournaient à fond alors que nous n’étions qu’en octobre, et brassait un air vicié qui nous faisait froncer les narines…C’était donc vrai…

Il n’y pas pas (encore) de réseau d’égouts et d’eau potable au Valle Grande. Tout le monde fonctionne en théorie avec une fosse septique, de l’eau minérale pour la consommation, et l’eau de la rivière pour le reste (douche, cuisine, lessive…). Et il est toujours agréable que l’hôtel, situé en amont de tout le monde ou presque, déverse le surplus de sa fosse dans la rivière. Déjà averti et amendé pour ces rejets, l’hôtel continue à tourner sans s’inquiéter, nous sommes en Argentine….

Pourtant, le vent a l’air de tourner pour le propriétaire (oui, c’est en espagnol), qui se défend de toute accusation, bien entendu, il n’a rien fait. L’eau de sa fosse septique serait traitée et utilisée dans l’arrosage automatique. Est-ce pour ça que la zone fétide est si étendue autour de l’hôtel que même le camping d’en face s’en plaint ? Toujours est-il qu’une nouvelle accusation a été portée sur l’établissement, peu après l’inondation de décembre. Et cette fois on dirait que c’est du sérieux, et l’hôtel serait enfin fermé…Reste à voir quel sera le montant du pot-de-vin que l’administration acceptera. M’est d’avis que le problème est loin d’être réglé…

Publicités