Étiquettes

, , ,

Toute la journée avec de mauvais parfums dans le nez, c’est pas terrible. Ça a commencé ce matin même, au réveil. Je vais à la cuisine pleine de courage pour faire la vaisselle de la veille, et je sens un petit quelque chose pas bien réjouissant…Supèèèr, Maípo a eu des problèmes d’estomac dans la nuit.

Sans y croire, je propose à Daniel de partager les tâches, la vaisselle ou le cadeau du chien. J’en étais sûre, il choisit la vaisselle. J’aurais fait pareil. Mais en l’occurrence j’aurais eu meilleur temps de ne pas proposer. C’est d’ailleurs dans ces moments là que Maípo devient MON chien. On attaquait ce mercredi en fanfare….

Nous nous préparons à ouvrir le parc, et nous entrons les loulous dans le petit chalet de l’administration. De nouveau, un fumet terrible nous assaille les narines. C’est pas vrai…Non, rien dans le petit chalet, ce n’est pas Maípo qui a de nouveau des crampes d’estomac. Mais quoi…

Julio et Daniel ont trouvé, les chiens ont attaqué un putois, qui a du se défendre comme il a pu avant de rendre les armes. Et il nous a copieusement arrosé les dodus, c’est une infection. Nous qui ne supportions plus le parfum Fleurs de montagne du « pschitt » désinfectant des casques des clients, on le trouve tout d’un coup beaucoup plus supportable qu’hier…Les trois gros n’ont pas l’air trop incommodés et dormiront tranquillement toute la journée. A l’heure de la sortie, alors que Maípo se baigne régulièrement dans la rivière, justement aujourd’hui il ne voudra rien savoir. Ce qui est sûr, c’est que ce soir il dort dehors !

Publicités