Étiquettes

, ,

Pour la deuxième année, je fais des conserves pour avoir fruits et légumes en hiver. L’inflation galopante du pays incite d’autant plus à acheter des denrées maintenant et les mettre de côté étant donné qu’on ne sait pas combien coûteront les tomates cet hiver. On ferait presque des conserves de viande si on pouvait, étant donné que son prix n’est pas loin d’avoir doublé depuis le début de l’année…

Enfin, pour cette première session 2010, nous avons fait des conserves de pêches. Myriam est venue nous aider à la maison, et Cecilia nous avait acheté la caisse de fruits et prêté la bombonne de gaz et la casserole ad-hoc. Un couteau dans la main, le maté dans l’autre, les chiens qui essayaient de manger des noyaux, nous y avons passé la matinée et nous avons terminé avec 20 bocaux de pêches au sirop.

Ca se mange pô les duraznos....pfff...

Ça se mange pô les duraznos....pfff...

Myriam au poste "pelage des pêches"

Myriam au poste "pelage des pêches"

Après avoir dénoyauté et pelé les pêches, reste plus qu’à les mettre dans les bocaux et les remplir de sirop (400g de sucre pour 1 litre d’eau). Une fois fermés, les pots sont cuits 30 minutes dans l’eau bouillante.

T-shirt orange de rigueur

T-shirt orange de rigueur

Le réchaud taille adulte pour faire chauffer la grande casserole

Le réchaud taille adulte pour faire chauffer la grande casserole

D’ici quelques jours ce sera le tour des conserves de tomates, que l’on fera certainement en commun avec Cecilia. Les conserves c’est long à faire, et tout seul c’est pas vraiment drôle. Mais à plusieurs ça permet de partager un bon moment !

Publicités