Mots-clefs

, , ,

Et oui, Malik nous quitte déjà dimanche soir. Du coup, lundi et mardi étaient les derniers jours pendant lesquels nous pouvions partir en excursion. Comme Daniel et lui étaient déjà sortis samedi et dimanche, et rentrés fatigués, nous sommes partis un peu plus tard lundi, en début d’après-midi.

Nous sommes descendus à Malargüe. Vu l’heure, c’était cuit pour lui montrer la Payunia, du coup nous avons pris un itinéraire bis pour rejoindre Malargue, que nous ne connaissions pas. Et c’était vraiment très bien, une belle piste de ripio en très bon état, qui passe au milieu de paysages grandioses, le long de la sierra del Nevado, puis entre la Payunia et la Laguna del Llancanelo.

Petite pause clope (ah ce fumeur!) et photo

Petite pause clope (ah ce fumeur!) et photo

Nous apercevons quelques guanacos sur la gauche de la voiture, avant de nous rendre compte que sur la droite il y en a tout un troupeau !

Manade de guanaco

Manade de guanaco

Nous avons hésiter à passer au sud de la réserve de la Payunia, mais finalement il se faisait tard. Du coup, nous sommes retournés vers Malargüe le soir même. Nous devions passer à l’office du tourisme retirer les entrées pour la visite de la grotte au Sorcières, que les garçons allaient voir le lendemain. Beaucoup de vent au bord de la Laguna del Llancanelo et une interdiction d’y faire du feu nous poussent jusqu’en ville. Sur la piste, c’est concours de photos de coucher de soleil.

v

La clôture de la Laguna, un peu moins austère que de jour...

Une jarilla en contre-jour...ou contre-nuit !

Une jarilla en contre-jour...ou contre-nuit !

Le ciel prend feu

Le ciel prend feu

Celle-ci c'est Daniel qui l'a prise

Celle-ci c'est Daniel qui l'a prise

Nous nous sommes même embourgeoisés au point de craquer pour louer un bungalow devant lequel nous ferons l’asado du jour. Nous voulions aller comme d’habitude à Monte Coiron, mais comme c’était complet nous avons finalement passé la nuit à Las Brisas del Sur, recommandé par l’agence de Santiago.

Le jour suivant, nous partons pour la grotte aux Sorcières. Autant je fais du parapente et je travaille avec un parc-aventure dans les arbres, autant m’enterrer sous terre ce n’est pas mon truc. Je suis donc restée dehors à lire un livre que m’a ramené Malik, offert par les parents, le premier de la trilogie Millenium. Vu la vitesse à laquelle je le lis, va falloir se dépêcher pour que quelqu’un m’amène le tome 2 !

Malik prêt pour l'expédition !

Malik prêt pour l'expédition !

Après leur visite de la grotte, nous sommes rentrés à San Rafael où nous attendait une mauvaise surprise…Profitant du fait que nous n’étions pas là, Julio s’est acheté une voiture. Il savait très bien que ça n’allait pas nous plaire. Il n’a toujours pas de frigo, mais il a une voiture ! De 1970, qui va tomber en ruine on ne sait pas trop quand. On n’a même pas voulu savoir combien il l’avait payée tellement on était énervés. Ce qui est certain, c’est qu’en plus il n’a pas d’assurance…

La Julio-mobile

La Julio-mobile

Annotation du 24 mars : il vient de nous demander une avance sur salaire, bien entendu…

Publicités