Avec le parc on n’a pas trop le temps de s’encroûter, mais il faudrait voir tout de même pour ne pas arrêter complètement de faire du sport sous prétexte que de temps à autre il faut aller chercher un gros dodu dans un arbre.

Nous avons donc décidé hier d’aller à San Rafael à vélo, 25km dans chaque sens, une jolie sortie. Des milanesas nous attendaient chez Marcel pour nous encourager. L’aller était assez facile, à part la zone de badenes immédiatement après le parc, qui est longue comme un jour sans pain, sans un arbre, rien. A l’entrée en ville, Daniel a crevé la roue arrière de son vélo avec des pointes de rosetas. Ces saletés sont impressionnantes. Une petite plante au départ sans prétention, mais horriblement envahissante. On en a un peu dans le parking à la maison, les chiens détestent, ça pique les papattes. Je les comprends, après les avoir laissés se débrouiller un moment, je les aide généralement à se les sortir des coussinets. Et bien même là ça fait drôlement mal aux doigts. Les jolis pneus à crampons n’auront pas survécu.

Dans l’après-midi, nous avons profité de faire quelques courses à San Rafael, et de faire réparer la roue de Daniel. Il existe un produit que l’on met dans la roue du vélo, qui apparemment se charge de boucher les crevaisons à peine elles apparaissent. Dit comme ça, ça paraît magique. On verra à la longue. Nous avons ensuite repris la route du Valle Grande, car on avait des invités dans la soirée.

Pas facile le chemin du retour, quand on a déjà l’aller dans les pattes, plus un bon tour à pied dans le centre. Les 5 derniers km ont été difficiles, et nous sommes arrivés de nuit au parc. Les chiens ne nous ont pas reconnus tout de suite et nous ont sauté dessus comme au premier cycliste venu. Une fois entendu notre voix, ils étaient tout contents de voir que nous étions de retour. Pas moyen de les emmener dans ce genre de sortie, les automobilistes étant vraiment irresponsables en croisant/doublant des deux roues. On a bien dormi le soir, et aujourd’hui nous aurions bien du mal à faire un autre petit tour à vélo ou une balade à cheval…Plus l’habitude d’être assis sur une selle…

Publicités