Après le sable et les dunes, l’eau. Mercredi matin, nous décidons de sortir en kayak sur le lac l’après-midi. Marion et Romain rameront dans mon kayak ouvert, et je prendrai celui de Daniel. Je ne suis pas fan du tout des vrais kayaks, fermés, qui me donnent de la claustrophobie aux genoux, mais je m’habitue.

Terrain de jeu de l'après-midi

Terrain de jeu de l'après-midi

Après avoir tourné et tortillé pour trouver un endroit de mise à l’eau, nous avons en désespoir de cause demandé à un responsable d’agence si on pouvait utiliser son ponton. Joie de la basse saison où il n’y a personne, il a dit oui ! Au lieu de se risquer à descendre dans les cailloux ou de payer le prix du canoë pour entrer au club de pêcheurs du lac, il n’y avait finalement qu’à demander.

Une fois installés dans les bateaux, nous traversons le lac jusqu’aux plages de sable situées en face. Nous rentrons dans les petites criques créées par le niveau particulièrement bas du lac, et Romain sort la canne à pêche. Nous aurons peut-être un menu « poisson » ce soir.

En route pour les plages de sable

En route pour les plages de sable

Je n’aimais pas trop le kayak, mais je me soigne. En tout cas sur le lac ça va.

Dans le kayak de Daniel

Dans le kayak de Daniel

Nous faisons une pause sur un mini-îlot, sans toutefois que je prenne la peine de sortir du bateau. On ne sait jamais, je suis restée au sec jusqu’à maintenant, on ne va pas bêtement tenter le diable et risquer de se retourner pour rien…

Petite pause avant le soleil couchant

Petite pause avant le soleil couchant

Romain tente le repas du soir

Romain tente le repas du soir

Romain remonte le kayak bleu

Et remonte le kayak bleu

Malheureusement nous rentrerons bredouilles. Bredouilles de poisson, mais pas de fatigue. Nous sommes moulus, surtout moi avec mon mono-moteur, alors que les autres rament en double. Le soir j’étais bien contente, c’était à eux de faire la cuisine, nous avons eu une superbe soirée pizzas !

Publicités