Depuis que Carlos m’a montré le coin, j’y ai déjà emmené plusieurs personnes. Un petit asado au pied du cerro Diamante est vraiment une bonne option pour une jolie boucle pas trop longue au départ de San Rafael.

Nous sommes partis vers 11h30, et avons eu un peu de mal à rassembler tout ce que nous voulions pour faire la grillade. Ici pas de poivrons, là pas d’huile d’olive…Après quelques boutiques nous passons finalement au Secreto de Lautaro et nous partons enfin en direction de la Cordillère.

Juste avant d’arriver à « l’endroit », nous nous arrêtons sur le barrage Agua del Toro. Le niveau est très haut juste avant l’hiver.

Dans le vent

Dans le vent

15 minutes plus tard, nous sommes sur place, prêts à allumer le feu, et prendre l’apéro pendant que les braises se font.

Vue sur le lac

Vue sur le lac

Au bord du précipice, j’ai toujours peur que Maípo, qui nous accompagnait, ne se mette à courir après un oiseau et oublie le gros trou au bout…

Maípo évalue la falaise

Maípo évalue la falaise

La tête de vache est toujours là...

La tête de vache est toujours là...

Apéro...

Apéro...

...et plat de résistance

...et plat de résistance

Faut pas se méprendre. Ce n’est pas la viande qui est petite, c’est la fourchette qui est grande, et la planche de service aussi. 1,100kg de viande, on pensait qu’il y aurait trop, mais finalement Maípo a tout juste pu se sauver 3 petits morceaux de gras…C’est pas une vie…

Chien frustré

Chien frustré, mais toujours sage

Nous sommes ensuite repartis avec la voiture pour le cerro Diamante, où nous avons laissé le 4×4 sur un replat pour monter jusqu’à la moitié du volcan à pied. Ensuite nous avons marché jusqu’à être face au lac et aux montagnes. Sur le chemin, nous remarquons différentes sortes de roches, témoins de l’histoire tourmentée du Diamante.

Strates de cendres

Strates de cendres

Malgré le vent, la vue une fois en haut est magnifique, et nous prenons le temps d’une petite sieste. Maípo, plus attentif que nous, nous fera repérer des condors de passage. Nous en avons vu 4 au total ce soir là. Mais au bout de quelques minutes, le loulou finira par faire comme tout le monde, un petit dodo.

Grand cactus, souvent présent sur les faces nord

Grand cactus, souvent présent sur les faces nord

Grandes z'oreilles

Grandes z'oreilles

Romain et Marion cherchent les condors dans le ciel

Romain et Marion cherchent les condors dans le ciel

6 mois de voyage, ça fatigue ;o)

6 mois de voyage, ça fatigue ;o)

Romain ne manque pas de piquant(s)

Romain ne manque pas de piquant(s)

Au retour, nous suivons la route 40 jusqu’à sa jonction avec la partie goudronnée qui mène à Malargüe. Le retour se fait rapidement, la nuit commence à tomber et nous voulons encore tenter de trouver des poires sur le chemin pour une tarte tatin prometteuse. Nous n’aurons pas de poires, par contre sur la route Marion reconnaît deux cyclistes qu’ils ont déjà croisé 2 fois dans le sud. Une Argentine et un Canadien en voyage de noces à vélo, deux mois pour rallier Puerto Natales et Mendoza. Ils souhaitent arriver avant la nuit à la station service du Desvío, aussi nous ne les retenons pas trop longtemps. Ils devraient passer par le parc dimanche pour boire un verre, après avoir longé le cañon del Atuel.

4 voyageurs en plein aventure

4 voyageurs en pleine aventure

Publicités