Étiquettes

, , ,

Le but de la halte à Apóstoles était de connaître un peu mieux la yerba maté que l’on boit quotidiennement à la maison. C’est carrément la capitale nationale de la yerba. Comme on passait à côté, on a décidé de s’y arrêter. Le réceptionniste de l’hôtel nous conseille de visiter la fabrique Amanda (c’est pas de la pub, on ne boit même pas celle-ci), apparemment dotée d’un très beau musée. Après un passage par la Casa del Maté qui nous confirme que le choix est bon, nous partons pour l’usine.

Effectivement, l’activité pionnière du fondateur de l’entreprise est très bien présentée lors d’une visite gratuite, avec maté à boire pendant les présentations. Tout le matériel historique est très bien conservé et les explications sont intéressantes. Le seul bémol est que la fabrication du maté en elle-même n’est pas le point le plus précis. Un film nous est projeté en fin de visite expliquant le processus, puis lors de la sortie par la boutique (ben oui quand même) on nous fournit grassement en échantillons, sans toutefois jamais pousser à l’achat. Agréable. Et du coup on se fera plaisir avec quelques souvenirs.

Une des premières machines à empaqueter le maté à la chaîne

Une des premières machines à empaqueter le maté à la chaîne

A la sortie, nous partons pour Iberá où nous devrions arriver en milieu d’après-midi. Après une légère boulette due à la position « silence » du GPS (qui du coup n’avertir pas quand il faut tourner) nous attrapons la piste qui longe ensuite les marais. Nous avons de la chance, le terrain est sec, mais on se rend bien compte qu’en cas de pluie ça doit être une sacrée aventure. Nous croisons une camionnette stationnée sur le côté, en panne de gasoil. Les hommes tentent sans succès de nous siphonner le réservoir de quelques litres, mais la voiture dispose d’un anti-vol. Il faudra finalement se coucher par terre et dévisser la purge pour pouvoir se servir. Ils insistent pour nous payer, ce que nous refusons, et nous finissons par accepter un sac de pan casero, délicieux.

Garça Blanca

Garza Blanca

Martin Pescador Grande

Martin Pescador Grande

Carpinteros Campestres

Carpinteros Campestres

Cardenal común

Cardenal Común

Benteveo

Benteveo

Bienvenue dans les Esteros del Iberá, à mesure que l’on s’approche nous voyons des martins pêcheurs, des grues, des hérons, pleins de piverts et des cardenales. Ca promet, nous sommes ravis. A l’arrivée, nous nous arrêtons à l’office du tourisme puis nous irons voir un petit hôtel, mais nous nous rendons vite compte que l’isolement du lieu fait bien sûr monter les prix. Nous terminons donc au camping, très bien tenu et … vide ! Parfait ! Nous installons la tente, joli coucher de soleil, et après un repas avec le pain tout juste reçu nous nous mettons au lit, prêts pour le lendemain.

Coucher de soleil sur la laguna

Coucher de soleil sur la laguna

Au lit !

Au lit !

Publicités