Arrivée mardi matin au Nihuil pour une nouvelle journée de gonflage, de kite et de paramoteur, pas de vent. Mais rien de chez rien. Cette fois on a vu les choses en grand, on a pris la remorque, et on a vraiment pris tout ce qu’on pouvait. Javier, de nouveau de la partie avec Mercedes, a aussi pris son treuil à parapente, histoire d’essayer de nouveaux trucs.

Le premier à se mettre en l’air c’était donc Daniel avec son moteur. Et il a pu nous faire de jolies photos aériennes du campement.

Vue du sol...

Vue du sol...

...et du ciel !

...et du ciel !

On n'a pas lésiné sur l'organisation

On n'a pas lésiné sur l'organisation

Passage bas

Passage bas

Vu qu’il n’y a pas grand chose d’autre à faire pour ceux qui nécessitent un poil d’air, Mercedes et moi avons commencé la préparation du repas pendant que Javier mettait en ordre le treuil.

Marotilla et asado ruso

Marotilla et asado ruso

Pendant ce temps, Daniel continuait ses allers-retours, et allait ennuyer un peu les vaches du coin…

Le bout du lac

Le bout du lac

Attiré par l’odeur de la grillade, il a quand même fini par atterrir.

Miam !

Miam !

D’autres carnivores n’ont pas survécu…

Oups...

Oups...

Même de loin, la Cordillère est imposante et Daniel et son moteur paraissent minuscules.

La Cordillère enneigée dans le fond, avant le printemps

La Cordillère enneigée dans le fond, avant le printemps

Lautaro nous a rejoint ensuite avec Yesy et les enfants pour passer une partie de l’après-midi avec nous. Comme c’est pas simple de se repérer sur ces pistes qui s’entremêlent, Daniel est allé les chercher…

La Kangoo en guidage

La Kangoo en guidage

Après le repas, un bon moment entre amis et quelques essais de treuil, le vent s’est levé en 3 minutes, passant de rien à plus de 70 km/h. Heureusement que personne n’était en l’air à ce moment là, c’était vraiment un coup de chance parce qu’on n’a rien vu venir. Les buggy ont donc pu faire quelques tours de roues !

Avec une petite voile ça décoiffe déjà

Avec une petite voile ça décoiffe déjà

Encore un petit peu avant de rentrer

Encore un petit peu avant de rentrer

On fera le retour par le cañon del Atuel, mais de nuit avec la remorque ce n’est pas l’option la plus rapide. Encore une superbe journée de laquelle nous sommes rentrés bien fatigués !

Publicités