Au début du mois nous avions pu visiter le PCCA au zoo de Buenos Aires, le laboratoire d’incubation du centre de protection du Condor des Andes. A cette occasion, Rocío nous avait montré l’œuf que le labo gardait dans la couveuse. Et bien en ce 27 novembre, Yuraq est né après 3 jours et 3 nuits d’efforts pour se libérer de sa coquille, sous surveillance constante.

Le petit condorito sera libéré en septembre de l’année prochaine en Patagonie, sur la côte Atlantique, dans le cadre du projet du Retour du Condor à l’Océan. En effet, bien que nommé Condor des Andes, cet oiseau était présent il y a quelques siècles au bord de l’Atlantique, comme l’ont remarqué plusieurs naturalistes dont Darwin. Le programme de réintroduction du PCCA dispose d’une base à Pailemán de laquelle sont libérés les condors.

Yuraq va maintenant grandir au labo premièrement, dans une couveuse. Il sera ensuite transféré dans un autre bâtiment du PCCA, dans une couveuse différente où il sera nourri par des marionnettes de latex représentant tour à tour le mâle ou la femelle.

Yuraq tout juste sorti de sa coquille, 193 grammes.

Yuraq tout juste sorti de sa coquille, 193 grammes.

Le fait de retirer immédiatement l’œuf du nid des parents (qui vivent en zoo) leur permet d’en pondre un nouveau juste après (méthode des pontes multiples). Un deuxième œuf a effectivement été pondu et Yuraq aura donc tout bientôt un petit frère ou une petite sœur !

Publicités