Mots-clefs

, , ,

Loin de là en fait, mais quand même. Pour la seconde journée de la fête provinciale du tourisme, les journalistes venaient visiter le Valle Grande. Fabio et Cristina en ont amené une vingtaine au parc, belle performance. Quelle ne fut cependant pas ma surprise de revoir la blonde qui avait rendu Daniel tellement furax l’été passé ! Incroyable ! Je cache difficilement mon étonnement et attends l’occasion de pouvoir aller parler avec Jorge, Fabio et Cristina. C’est selon eux l’office du tourisme qui l’ont mise dans le groupe. Mais comment est-ce possible étant donné les plaintes reçues l’année passée à l’encontre de cette femme ??? Un mystère local. Cristina m’explique cependant que sur les 20 journalistes 5 valent vraiment la peine et me montre auxquels il faut prêter attention. La blonde siliconée n’en fait bien sûr pas partie.

J’ai donc fait ce matin là 3 interviews télés et discuté avec des journalistes des journaux La Nación et Clarín. Reste à voir ce qui va en ressortir mais le potentiel est intéressant. Dès lundi il s’agit d’envoyer un joli petit mail à tous ces gens pour se rappeler à leur bon souvenir. Un des journalistes, meneur du programme La Brújula de Viajes, est même repassé en fin de journée prendre des invitations pour les offrir lors de la diffusion de l’émission.

Daniel est parti mercredi matin, et depuis le parc tourne au ralenti. Nous avons fait entrer 55 personnes et seules 23 ont payé l’entrée (invitations des journalistes, de Santiago et des amis, et de professeurs de collège). On ne va pas tenir longtemps à ce rythme ! Heureusement un groupe visite Euca jeudi après-midi, histoire que l’on ne s’encroûte pas trop.

Publicités