Étiquettes

, , ,

Les parents sont arrivés le matin du 8 mars à San Rafael. A peine sortis du bus, un petit café et hop, c’est parti pour leur faire connaître la Laguna del Diamante. La saison se termine généralement la deuxième quinzaine de mars, ce qui risque de tomber pile sur le w-e du mariage et donc nous empêcher d’y aller plus tard pendant leur séjour.

Nous partons par 25 de Mayo et la route 40 jusqu’à la piste qui monte en direction de la Réserve Provinciale. Les gardes-parcs sont pour une fois très sympas, et on négocie des entrées à l’Euca contre des séjours dans la réserve. Cap sur le volcan, j’espère arriver assez tôt pour voir le fameux « diamante », visible lorsque le majestueux Maípo se reflète dans le lac.

Nous avons rapidement la chance de trouver des guanacos sur le long du chemin.

Guanacos sur le chemin

Guanacos sur le chemin

Montagnes colorées

Montagnes colorées

Petite dune "dorée"

Petite dune "dorée"

Petit bout de manade

Bout de manade

Eau cristalline sur des pierres rouges

Eau cristalline sur des pierres rouges

Refugio Cruz de Piedra

Refugio Cruz de Piedra

Enfin, après 40km de montée, nous apercevons la lagune et le Maípo qui la surplombe. Et nous avons la chance de ne pas avoir de vent, nous allons voir le « diamante » !

A couper le souffle, comme toujours

A couper le souffle, comme toujours

Sans conteste le plus beau paysage de Mendoza, et heureusement préservé du tourisme de masse…

En route pour le mirador

En route pour le mirador

Le lac est un vrai miroir

Le lac est un vrai miroir

On profite de faire des photos avant que le vent se lève. Et comme toujours on est envoutés par la magie du lieu…

No coment...

No coment...

El Diamante !

El Diamante !

Tout est là

Tout est là

Le Maípo avec quelques guanacos

Le Maípo avec quelques guanacos

Pour manger, nous passons de l’autre côté du lac, où se trouve l’espace réservé aux campements et pique-nique. Quelques truites, introduites dans la lagune par l’homme, sont visibles en passant sur le pont. Elles feront le plaisir des quelques pêcheurs qui montent jusqu’ici.

Naissance du rio Diamante à la sortie de la lagune

Naissance du rio Diamante à la sortie de la lagune

Avec une splendide vue sur les montagnes de l’autre côté, l’endroit nous parait propice. On allume rapidement le feu, pas toujours simple à cette altitude, surtout pour l’entretenir. Souffler dessus donne vite le tournis mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un bon morceau de viande !

La vue du pique-nique

La vue du pique-nique

Asado au menu

Asado au menu

Il a bien fallu laisser le Maípo derrière nous, certainement jusqu’à l’année prochaine. La saison touche à sa fin, et avec le froid qu’il fait certaines nuits maintenant la neige pourrait rapidement arriver à cette altitude.

A la prochaine !

A la prochaine !

Publicités