Étiquettes

, , ,

Le côté dernière minute dans ce pays est souvent parfois horripilant, mais ça a du bon. Par exemple, une mariée dont la réception a lieu le vendredi soir peut se pointer chez le coiffeur le mercredi matin pour demander une coiffure, pareil pour les fleurs. En cette matinée nous avons donc réglé ces derniers détails pour la fête.

Le traiteur est en place depuis longtemps, et se fait bien plus de mouron que moi. Confiance totale, je sais qu’elle va le faire comme il faut, et je me réjouis juste de pouvoir goûter en vrai ce qu’elle nous a proposé. Pour la déco, tout va être très simple. Si nous avons choisi La Carmelita c’est que l’endroit nous plaît tel qu’il est. Il a fallu l’expliquer à la décoratrice, recommandée par Julia.

Je ne sais pas si c’est le fait de connaître notre nom de famille ou de savoir que nous sommes de l’Euca mais son devis était exorbitant. Surtout pour quelque chose de simple comme je lui avais demandé. Après qu’elle ait revu ses prétentions mais pas assez, nous avons décidé de nous débrouiller sans elle. Et c’est comme ça que j’ai atterri chez le fleuriste le mercredi matin. Pour un petit bouquet et quelques centre de table aucun problème, tout est réglé en 10 minutes.

Ne reste plus grand chose à faire sauf attendre l’arrivée des amis et de la famille, un après-midi à travailler dans le parc et c’est parti pour la fête !

Publicités