Mots-clefs

Nous sommes bien rentrés chez nous, après un voyage long mais sans encombre, ce qui n’est pas si mal quand on voit comme Cristian a galéré avec sa famille. 48 heures d’attente à Madrid, il a le pompon du voyage le plus long. On craignait donc un peu, surtout que le volcan chilien s’était remis à faire des siennes, mais on est arrivés à l’heure. Le plus lourd aura été les 7 heures d’attente à Santiago. Nous pensions sortir mais le froid nous a convaincus de rester à l’aéroport, et le wifi du Starbuck’s Café aussi. Une fois dans l’avion nous avons appris qu’il y avait eu de grandes manifestations dans le centre-ville et finalement l’idée de ne pas faire de tourisme était assez bien sentie.

De retour dans notre maison-frigo (7,5°C à l’intérieur à notre arrivée) nous avons vite repris nos marques pour ouvrir le parc pour les vacances d’hiver. Et le maître des lieux est venu nous saluer rapidement…Quelle joie de revoir les condors chez nous !

On a aussi retrouvé nos loulous qui ont fait l’école buissonnière deux fois pendant notre absence (les deux grands, parce que la Tchitchi est toujours fidèle au poste), dont une sortie de 3 jours et 3 nuits qui a eu raison de leur couche de graisse pour l’hiver. Nous les avons retrouvés bien amaigris mais en bonne santé (avec une affreuse odeur de putois) et une fois les bonnes habitudes reprises les kilos sont revenus.

Au-dessus du parc

Au-dessus du parc

La belle Canela

La belle Canela

Wayra la tchiquitin

Wayra la tchiquitin

Va falloir qu’on fasse des photo du beau Maípo pour compenser, mais comme il est consigné à la maison dans la journée c’est pas simple…

Publicités