La journée d’hier a été entièrement dédiée à la route. Depuis Salta, nous voulions arriver à La Rioja pour faire du kite-buggy. À Aimogasta nous avons trouvé après plusieurs tentatives un hôtel sympa et pas trop cher où nous avons bien dormi. Le matin il ne nous restait qu’une quarantaine de km à faire pour arriver au barreal de Vientos del Señor. Nous avons donné rendez-vous à Renzo mais finalement nous ne l’avons pas vu.

Quand nous arrivons sur place il n’y a pas encore de vent installé. On prend patience, on papote avec les gens présents, je lis un peu et on grignote. Vers 14h le vent s’établit. Daniel commence avec la grande voile pendant que c’est encore un peu faiblard. Plus tard ça forcit et on profite tous les deux de ce site qu’on aime beaucoup, mais qui est quand même loin de chez nous.

Avec la petite voile

Avec la petite voile

Un char à voile

Un char à voile

La nouveauté depuis notre dernière visite c’est que maintenant il y a aussi des chars à voile. Le club en prête certains, les autres étant destinés à promener les touristes de passage.

Sur deux roues

Sur deux roues

Daniel est passé maître en la matière

Daniel est passé maître en la matière

De temps en temps il revient me prêter le matos

De temps en temps il revient me prêter le matos

On dirait pas mais il ne fait pas bien chaud

On dirait pas mais il ne fait pas bien chaud

A force d’être au froid dans le vent, je commence à sentir que les couches que je porte suffisent tout juste. Je m’habille un poil plus, avec le bonnet aussi, mais je n’arrive pas à me défaire de la sensation de froid. Ça sent le sapin.

On continue quand même

On continue quand même

Jusqu'au coucher du soleil

Jusqu'au coucher du soleil

Nous mangeons et dormons dans un des petits refuges qui bordent le barreal. Il fait beaucoup moins froid qu’à Pozuelos et pourtant je passe une nuit catastrophique. Au réveil on se demande si rester un jour de plus à profiter du vent ou rentrer chez nous, finalement nous allons rentrer à la maison. Et j’ai eu droit à ma traditionnelle crève annuelle pendant une semaine…