Étiquettes

Je continue les traductions bénévoles pour la Fondation Bioandina, et il y a eu pas mal de nouvelles ces temps-ci. Des mauvaises, comme toujours, des condors que l’on essaie d’abattre au fusil, d’autres que l’on retient chez soi comme des petits chiens…L’un des condors élevés au centre Jall’pa Wayra, a même été retrouvé mort sur la côte atlantique, probablement d’un coup de fusil justement.

Mais il y a aussi, et surtout, des bonnes nouvelles. Vous vous souvenez de Yuraq, né l’an passé à Buenos Aires ? Et bien il a pu être libéré sur la côte Atlantique avec deux femelles, sa sœur et une autre, née en captivité à La Rioja. Yuraq, Amulen et K’uichi sont suivis par satellite dans leurs déplacements.

Yuraq porte le numéro 37

Yuraq porte le numéro 37

Cette année, le même processus se répète au zoo La Máxima. Cura et Kuna (les parents de Yuraq et Amulen) ont déposé leur premier œuf de l’année, qui leur a été retiré. Ceci leur permet d’en pondre un deuxième rapidement. Le premier sera couvé en incubateur à la Fondation, et le deuxième sera laissé aux parents. Les responsables de Bioandina sont allés chercher le premier œuf il y a quelques jours.

Le premier oeuf 2011 !

Le premier oeuf 2011 !

De retour dans les locaux du PCCA, Vanesa et Luis ont observé l’œuf avec une lampe, pour voir s’il était fertile et la réponse est … oui !!! Il a donc été mis dans l’incubateur, et je vais le voir d’ici quelques semaines quand j’irai au salon du tourisme de Buenos Aires. Tout le monde attend maintenant fébrilement que Cura et Kuna pondent le second !

El huevis

El huevis

Le 7 octobre, lors d’une nouvelle observation, ils ont pu confirmer que le poussin continuait à se développer. C’est parti pour une nouvelle histoire, et les paris sont ouverts ! Mâle ou femelle ? Moi je penche pour une petiote !

Ca pousse !

Ca pousse !

Un grand merci à la Fondation Bioandina et spécialement à Vane pour les photos ! La Fondation est soutenue par le Grand-Parc du Puy du Fou et par le Bioparc Zoo de Doué-Fontaine.