J’ai fait une commande sur internet vu que d’ici quelques semaines nous recevrons une nouvelle visite de Malik. Afin de simplifier les tractations, le paquet devait arriver chez lui. Daniel avait également fait livrer à son appartement un palan pour les constructions, envoyé depuis Aigle par Jean-Claude.

Nous avions déjà eu des remarques comme quoi le système de livraison de paquets par la poste en Suisse était de moins en moins sûr. Il y a, sous les boîtes aux lettres, un casier qui s’appelle boîte à lait. Sans clé, il permet au facteur de laisser les paquets peu volumineux sans que l’on ait à passer à la poste. Et c’est comme ça que mon paquet a été livré, tout comme celui de Daniel.

Résultat des courses, le mien n’a jamais été retrouvé, et celui de Daniel a été visité. Mais s’agissant d’un palan, il n’a visiblement pas le même intérêt au marché de la revente que mon joujou électronique. Heureusement, dans ce pays où tout le monde a une assurance pour tout, une demande motivée au revendeur lui a permis de le renvoyer…toujours déposé dans la boîte à lait. Heureusement que Malik a cette fois été plus rapide que les voleurs, et il l’a retrouvé. Y’a plus qu’à attendre qu’il arrive !