Le doki c’est rigolo, c’est un peu un croisement entre un canoë et un bateau de rafting. Un truc gonflable à deux places, une personne derrière l’autre devant.

Nous avons organisé une sortie avec des amis pour descendre l’Atuel depuis le barrage jusqu’à la maison d’un Suisse qui habite dans le coin. Dans les bateaux, Nicole et Gustavo en doki, Silvina et moi dans un autre, Julio et Markus dans le grand sit-on-top, Santiago et Daniel chacun dans un kayak, et le Gringo sur un sit-on-top monoplace.

L'équipe du jour

L'équipe du jour

La première partie était bien connue, du barrage jusque chez nous. Après un petit goûter chez Popol au bout de deux heures, nous avons attaqué l’inconnu pour la deuxième partie, en attaquant par la « piedra del fondo » qui fait peur. Finalement en laissant passer le Gringo comme fusible, et avec Silvina comme super-pilote dans mon doki, c’est passé comme une lettre à la poste.

Avec Sil dans le doki

Avec Sil dans le doki

Notre plus gros problème à ce moment là était posé par les chiens. Alors que nous nous sommes remis à l’eau, ils ont commencé à nous suivre. Nous pensions avec Daniel qu’ils allaient lâcher l’affaire, mais non. C’était mal connaître nos loulous. Rien ne les arrêtait, ni les clôtures, ni les canaux, et Wayra a même accepté de se mettre à l’eau. Ayant décidé d’aller à 12 km en aval, on ne pouvait pas les laisser nous suivre. A 5km de chez nous, nous avons pris la décision de les attacher dans un complexe de bungalows, où le propriétaire sympa nous a donné l’autorisation. Vraiment pas agréable pour eux qui ne sont jamais attachés, mais pas le choix pour ne pas les perdre ou ne pas risquer un accident.

Dans la partie inconnue

Dans la partie inconnue

Plus bas, le fleuve devient plus tranquille, et le paysage s’apparente à la savane africaine. Nous aurons la chance de voir plusieurs oiseaux, des canards bien sûr mais aussi des cygnes à col noir, un héron cendré, une grue blanche, une bolita de fuego dont le ventre rouge est impossible à rater…

Sil et Daniel

Sil et Daniel

Le final a un peu toussé. Nous devions retrouver l’ami de Nicole chez lui mais quand nous sommes arrivés, personne ne nous attendait. Après avoir tenté de le joindre, nous avons appris que comme nous n’arrivions pas, il était reparti en ville. Super. Et avec tous les bateaux on remonte à pied ? Coup de chance, alors que nous étions remontés sur la terre ferme et que nous élaborions un plan d’action, un fournisseur du Gringo est passé par là et nous a emmené Daniel, le Gringo et moi vers le Valle. Il m’a laissé au parc pour que je prenne une voiture et que j’aille récupérer les chiens (attachés depuis 3h), et les garçons sont allés en haut récupérer chez Sport Star un minibus et une remorque.

Des cygnes à col noir

Des cygnes à col noir

Superbe journée que nous avons terminée fourbus, et les chiens aussi !

Belle journée

Belle journée