Ayé ! Nous les avons attendues, les voici nos vacances ! Destination Grand-Sud, nous allons à Ushuaïa cette année, descendant par la mythique route 40 le long de la Cordillère, et retour par la route 3, sur la côte atlantique. Nous n’avons pas de calendrier fixe, l’idée principale étant de découvrir ce que nous ne connaissons pas encore, observer des condors, rendre visite à la famille, rencontrer Beto Bubas et acheter du chocolat à Puerto Madryn, et connaître le camp de base de la Fondation Bioandina. Seul impératif, être de retour le 24 mai pour les 50 ans de Marcel (maintenant on peut le dire vue que la date est passée).

7500km, tout un programme, et trois semaines devant nous !

Premier condor du voyage, au sud de Malargüe... ça commence bien !

Premier condor du voyage, au sud de Malargüe… ça commence bien !

Notre but est la zone de Coviahue / Copahue pour ce premier soir. Les kilomètres défilent au milieu des superbes paysages du nord de la Patagonie parce que oui, nous y sommes déjà ! A partir de la province de Neuquén, c’est la Patagonie qui s’ouvre au Sud.

Paysage de la vallée de Caviahue / Copahue

Paysage de la vallée de Caviahue / Copahue

En nous dirigeant vers Copahue, un petit panneau discret nous indique une cascade sur la droite. Nous avons le temps, il ne fait pas encore nuit, c’est parti… Et ça valait la peine ! A la sortie de la voiture le bruit est assourdissant… et la vue, époustouflante !

Cascade que l'on attendait pas

Cascade que l’on attendait pas

Daniel qui joue au somnambule...

Daniel qui joue au somnambule…

De minuscules lichens forment ces taches oranges

De minuscules lichens forment ces taches oranges

A force de nous extasier, bien sûr on se fait prendre par la nuit…

Lunita

Lunita

Arrivés à Copahue, rien d’ouvert ! Le village n’est ouvert que pendant la haute-saison… La seule option étant donné le froid qu’il va faire, rebrousser chemin et partir à Caviahue.

Nous passons près de fumeroles de geysers qui nous confirment que nous sommes dans une zone hautement géothermique. Discutant cependant ensuite avec la responsable de l’hôtel, nous apprenons que cette énergie n’est absolument pas utilisée, tout le monde se chauffe au gaz. Le seul essai (manqué) qui fut mené pour utiliser la géothermie était pour… chauffer les rues (oui, oui, dehors) de Copahue…

Près des Lagunas Mellizas

Près des Lagunas Mellizas