Ce matin, 9h, j’entends les « youhouhouhou » de Canela devant la porte. Elle porte des gènes de Husky et ça se sent bien. C’était de toute façon l’heure des croquettes. Je suis sortie pour leur donner à manger, Maípo absent à l’appel et Wayra avec les pattes pleines de sang… ça sent le sapin…

J’ai beau leur donner leur gamelle, les deux continuent à couiner, elles dansent dans tous les sens, filent en courant, reviennent, recouinent, repartent… C’est bizarre. Le temps de mettre un pull et je pars derrière elles.

Elles filent sur la route, toujours avec des « youhyouhyouh » en pagaille, et je commence à craindre le pire, Maípo renversé par une voiture ou je ne sais quoi.. Puis elles m’entraînent dans la vallée d’à côté. Elles sont très fortes pour ça, elles courent devant, et attendent au niveau des virages pour que je ne les perde pas. Et si elles m’oublient en route, il suffit d’appeler et d’attendre, Wayra revient sur ses pas me chercher.

Après 20 minutes de course, je vois mon Maípo au loin. Ouf, il est entier… Je vais vers lui, il a aussi les pattes ensanglantées. Heureusement ce n’est pas lui qui est blessé. Regardant mieux les chiens, ils ont tous du sang plein les babines, ils ont encore fait un carnage quelque part… De retour à la maison, bien sûr ils n’ont pas faim, et les estomacs font de drôles de bruits… ça sent l’indigestion nocturne tout ça…

Du sang sur les pattes

Du sang sur les pattes