Étiquettes

Pendant son séjour, à part l’expo, Hernán a aussi prévu de donner deux sessions de cours de photographie. Daniel s’est inscrit à la première et moi à la deuxième. Il avait interdiction formelle de me raconter quoi que ce soit. Et il a tenu…

Premier exercice, une lettre et une couleur, une photo de la lettre, puis une autre de la lettre « en scène », c’est à dire avec la couleur et quelque chose qui fait penser à cette lettre… Devinez les miennes ? Bon, y’a un jeu de mots en espagnol, forcément…

La lettre seule...

La lettre seule…

Et la lettre en scène...

Et la lettre en scène…

On vise plus la composition et l’idée que la qualité de la photo. A part les parties de théorie pure où j’avoue de pas avoir tout compris, loin de là, le cours était super intéressant. Je savais de toute façon en y allant que je n’avais pas le niveau théorique requis. Mais les parties étant bien séparées les unes des autres, il était aisé de prendre ce que l’on était venu chercher.

Deuxième exercice, et là on doit faire un peu plus attention à la composition, mettre un proverbe en photos. J’ai le droit de prendre un proverbe français… ça m’aide pas vraiment… Nous avions 30 minutes, alarme sur la table, il fallait rentrer en salle avant la sonnerie. Par les poils je suis revenue 1 minute 48 avant la fin du temps imparti. J’avais une super idée de mise en scène, mais à cause de plusieurs impondérables j’ai dû me concentrer sur la scène et je n’ai pas trop regardé la compo… « Chien qui aboie ne mord pas ».

La maison de Leo est à côté, il a un chien, et il aboie quand on passe devant sa grille. C’est parti ! Las, le chien me connaît tellement maintenant qu’il ne veut pas aboyer, il me fait la fête… ça commence bien… J’attends donc que des gens passent, cadrant la grille pour déclencher lorsqu’il passera la tête entre les barreaux. Comme je suis là, rien, pas moyen de le faire aboyer. Et ce n’est pas faute de demander aux passants de marcher plusieurs fois devant lui (ce qui les fait bien marrer).

Une fille finit par me proposer d’aller chez sa grand-mère, à 100 mètres, pour voir si le chien ne veut pas aboyer. Mais c’est la même histoire, il est trop gentil… La mort dans l’âme, je repars en courant chez Leo. Le chat est là, il doit bien y avoir un proverbe avec les chats et les chiens ! Mais pas moyen de faire une bonne photo des deux ensemble… Aïe aïe aïe, et le temps passe ! Je fais une photo du chien avec ma main, pour montrer qu’il ne mord pas. Et finalement nous nous sommes mis avec Leo devant la grille ainsi qu’une de ses amies. A force d’exciter Manolito il a fini par aboyer ! Ouf, la photo est potable !

Chien qui aboie

Chien qui aboie

Ne mord pas !

Ne mord pas !

Le plus drôle, c’est qu’un autre participant a eu la même idée. Sa photo du chien « méchant » est plus réussie que la mienne, par contre j’ai pensé à prendre ma main en photo avec Manolito alors que lui a pris le chien tout seul, hihi…

En fin de cours, Hernán nous a laissé un bel exercice à faire, une chasse au trésor, 32 photos sur 31 thèmes imposés, plus un autoportrait… A rendre dans un mois… Gloups !

 

 

 

Publicités