Étiquettes

Après le 17 décembre 2009 et le 28 décembre 2011, nous avons maintenant le 15 janvier 2013. Ce qui n’était jamais arrivé en 50 ans a maintenant eu lieu 3 fois en moins de quatre ans… Ça épuise, ça use les nerfs, ça désole…

Impuissance complète devant les éléments, la grêle d’abord, la pluie ensuite, les inondations pour terminer.

L’orage de grêle que l’on vit collée à un arbre pendant 10 minutes parait anecdotique et somme toute assez drôle. Mais une deuxième tempête 15 minutes après la première, des sauvetages scabreux de touristes imprudents et une troisième inondation font disparaître toute envie de rire.

En pleine saison, deux jours de fermeture totale (et ça aurait largement pu être pire), c’est la catastrophe tant pour l’image que pour les chiffres. Heureusement depuis que nous avons rouvert les touristes sont au rendez-vous. Reste à voir ce qui va se passer avec la rivière dont le débit à été divisé par deux pour économiser l’eau, et l’effet que cela aura sur la fréquentation de San Rafael…