Étiquettes

L’orage du 15 a eu des dommages collatéraux. En plus de l’inondation du parc, le couple de colibris qui avait choisi d’installer son nid sous le toit du bar a disparu. Vu la taille des grêlons et celle des oiseaux, c’est malheureusement plus que probable. Surtout qu’il y avait déjà énormément de pigeons morts au sol, alors les colibris…

Un des poussins est tombé du nid ce jour-là. Après l’avoir remonté dans son nid le lendemain, nous avons commencé à surveiller le bar. Il a fallu nous rendre à l’évidence, les parents ne venaient plus. Nous avons donc pris la décision radicale de descendre le nid. Un poussin vivait encore, le 2e était déjà mort. Perdu pour perdu, nous avons décidé avec Julia de tenter de le faire tenir jusqu’à ce qu’il puisse voler.

Petit poussin

Petit poussin

Julia a cherché sur internet ce que l’on pouvait bien lui donner à manger. Poudre d’avoine avec de l’eau et du sucre glace. Pour le liquide, pareil, de l’eau et du sucre, surtout pas de miel. On lui donne sa bouillie avec une petite brindille qui lui descend dans le gosier, et pour l’eau, elle aspire avec sa langue des gouttes que l’on forme au bout de nos doigts.

Avec sa nounou de jour

Avec sa nounou de jour

Deux tours de garde, la journée pour Julia à partir de 11h30, et nous l’avons le soir à partir de 21h. A 8h, Mam’zelle demande à manger, y’a intérêt à se dépêcher pour tout préparer parce qu’elle piaille fort. Une fois qu’elle attaque, c’est toutes les 20 minutes. Si on passe près d’elle par hasard, dans le doute elle piaille un coup, sait-on jamais, ça peut faire venir à manger.

Minuscule

Minuscule

Elle se lève déjà sur ses pattes, se met parfois au bord de son nid, fait des moulinets avec ses ailes pour s’entraîner, mais ne vole pas encore. Le transit intestinal fonctionne bien, donc la nourriture est assimilable, c’est une bonne nouvelle.

ça occupe...

ça occupe…

Nous supposons qu’elle volera d’ici quelques jours, une semaine tout au plus. Apparemment, les parents continuent normalement de les nourrir encore une semaine après le premier vol. On verra comment ça se passe pour elle…

En tout cas, cela donne à réflexion sur l’inné et l’acquis… Elle n’a en effet aucune référence colibri sous les yeux…